Press the l key to open the language menu.
Skip Main Navigation and go to Content

Le premier dispositif approuvé au monde destiné à restaurer partiellement la vision des personnes atteintes de cécité.

Comment l'Argus® II permet-il la vision ?

Dans un œil sain, les photorécepteurs (cônes et bâtonnets) de la rétine convertissent la lumière en minuscules impulsions électrochimiques qui sont envoyées par le biais du nerf optique au cerveau, où elles sont décodées en images. Si les photorécepteurs ne fonctionnent plus correctement, suite à des pathologies telles que la rétinite pigmentaire, la première étape de ce processus est interrompue et le système visuel ne peut plus transformer la lumière en images.

Le système de prothèse rétinienne Argus II (« Argus II ») contourne entièrement les photorécepteurs endommagés. Une caméra vidéo miniature logée dans les lunettes du patient filme une scène. La vidéo est envoyée à un petit ordinateur porté par le patient (à savoir, l'unité de traitement vidéo ou VPU) qui la traite et la transforme en instructions qui sont renvoyées aux lunettes via un câble. Ces instructions sont transmises à une antenne dans l'implant par le biais d'une connexion sans fil. Les signaux sont ensuite envoyés au faisceau d'électrodes qui émet de petites impulsions électriques. Ces impulsions contournent les photorécepteurs endommagés et stimulent les cellules restantes de la rétine, qui transmettent les informations visuelles le long du nerf optique au cerveau, créant la perception des formes lumineuses. Les patients apprennent à interpréter ces formes visuelles.

Avis de non-responsabilité : cette animation est destinée à montrer le mode de fonctionnement du système et peut ne pas refléter les performances visuelles spécifiques d'un utilisateur donné du système.

Loading the player...